Il casse la télé

C’est le syndicat des producteurs indépendants qui signe cette vidéo au ton volontairement provocateur afin de marquer les esprits. C’est qu’il s’agit de frapper un grand coup, car non seulement l’enjeu est de taille, mais de surcroît il ne tombe pas sous le sens. En effet, dans l’absolu, on ne peut qu’être d’accord avec la suppression de la pub.

Les pubs représentent 30 % du budget de France Télévision : 900 M€ sont donc supprimés (voire 1 milliard car il faudra aussi financer le temps d’antenne libéré). La pub en journée (qui perdurera jusqu’en 2011) devrait, d’après le gouvernement, lui rapporter 200 M€, qu’il envisage de compléter à hauteur de 450 M€ grâce à une taxe de 3 % sur le CA des chaînes privées et une taxe de 0,9 % sur le CA des FAI. Le gouvernement propose aussi d’indexer la redevance sur l’inflation, pour gratter 60 M€, mais ceux-ci viendraient en déduction des 450 M€.
On constate donc que non seulement le compte n’y est pas, mais on peut en plus facilement imaginer que TF1 et M6 vendront leurs espaces plus chers en soirée et casseront les prix en journée, rognant les 200 M€ et creusant ainsi un peu plus l’écart. Et encore faudrait-il que ces chaînes privées ne portent pas légitimement plainte pour entrave à la libre concurrence. Quant aux 350 M€ d’économie que la télé publique devra faire pour équilibrer ses finances, elle n’aura d’autre choix que des suppressions d’emplois et une révision à la baisse de ses investissements dans la création (oubliez l’exception culturelle, c’est mort comme concept).

Vous l’aurez compris, le financement que « garantit » l’état (s’il y en a qui n’ont pas encore compris que les promesses n’engagent que ceux qui y croient) est des plus bancals. En outre, les opérateurs télécom et les FAI ne manqueront pas de répercuter leurs taxes sur leurs tarifs, ce qui (avec l’indexation de la redevance) constitue encore un joli coup de pouce à notre pouvoir d’achat ! Mais là où le bât blesse plus encore, c’est que ces 450 M€ de taxes transiteront forcément par le budget de l’Etat. Terminé, donc, le financement autonome de FT. Et si à cela vous ajoutez la nomination par l’Elysée du PDG de France Télévision, ben ça commence quand même à sérieusement justifier le ton de la vidéo ci-dessus. L’omni-président Sarkozy à beau nous la jouer sur l’air du « il faudrait être inconscient pour tenter ce genre de putsch médiatique en France », je sais pas pourquoi, j’ai comme un doute qui persiste … Mon pronostic : dans moins de deux ans, il vend une chaîne du secteur public au rabais (car en détresse) à un de ses potes, Bolloré ou Lagardère, au choix.
Et en attendant, pour le retour à l’ORTF, mettez juste la couleur de votre poste à zéro !

Pour signer la pétition, envoyez un mail avec la mention « je soutiens la pétition QUE VIVE LA TÉLÉVISION PUBLIQUE » suivie de vos nom et prénom à cette adresse : petitionfrancetelevision@lespi.org

Une réflexion au sujet de « Il casse la télé »

  1. Ping : TF1 boit la tasse « Le blog de Goupil

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s