Après Fuzz, au tour de Wikio

Dans un article précédent j’évoquais le danger d’une jurisprudence dans l’affaire opposant Olivier Martinez à Eric Dupin. Visiblement, le filon a l’air de convenir à Maître Emmanuel Asmar, l’avocat d’Olivier Martinez, qui vient d’assigner Wikio en justice, bien évidemment sans demander préalablement le retrait de l’article litigieux, qui concerne cette fois-ci Olivier Dahan, le réalisateur de « La môme ».

L’avocat réclame pas moins de 30.000 euros à Wikio pour avoir relayé un article de Gala concernant une éventuelle liaison entre le réalisateur et une actrice. Il annonce même la couleur et affiche ostensiblement sa volonté procédurière en déclarant qu’il compte assigner une longue liste de sites web pour des affaires liées à la distribution d’informations concernant la vie privée de ses clients. Ca a le mérite d’être clair, Maître Asmar ramasse l’argent rendu facile par, d’un côté l’imprécision de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN), et de l’autre, le jugement rendu dans l’affaire Martinez vs Fuzz. En fait, il est même tellement remonté qu’il s’apprête à attaquer Google pour les mêmes motifs. Je vous recommande la lecture de cet excellent article sur Adscriptor, en réponse à Maître Eolas qui se demande si le juge n’aurait pas eu raison (de passer outre la LCEN).

Via Kelblog

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s